6 conseils pour mieux exploiter votre social data

Sharing is caring!

La social data est devenue une composante essentielle pour les entreprises pour mesurer l’impact de leurs opérations de communication et de social listening. Mais qu’est-ce que la social data ? Il s’agit de l’ensemble des contenus publiés sur les réseaux sociaux par les internautes. La social data est donc intrinsèquement liée à la big data. Elle répond même aux critères des 5V de la big data (Volume, Vitesse, Variété, Valeur, Véracité). La social data a une spécificité en plus : la Visibilité car tous les internautes y ont accès. C’est l’analyse de la social data qui a une forte valeur ajoutée puisque vous pourrez en tirer des conclusions stratégiques. l  Suivez nos 6 conseils pour l’exploiter au mieux :

#1 Avoir un volume de social data suffisant

Les conclusions que vous pourrez tirer de votre rapport de veille sociale seront plus pertinentes si votre volume de social data est suffisant. Essayez d’être les plus exhaustifs possibles, affinez votre paramétrage pour récolter toutes les mentions qui vous intéressent. Si votre volume de social data est insuffisant, vous aurez du mal à dégager des tendances et des thèmes principaux évoqués et il sera donc plus difficile de trouver des axes d’amélioration. Cherchez donc à avoir assez de mentions pour avoir un échantillon représentatif de ce que pensent les clients de votre marque.

#2 Varier les sources

Variez les sources va non seulement vous aider à augmenter votre volume de social data mais va également vous donner la possibilité de récolter des mentions qui proviennent d’utilisateurs avec différents profils. Par exemple, des clients jeunes seront plus susceptibles d’interagir sur Snapchat ou Instagram, les informations relatives à l’activité de votre marque sont souvent partagées sur Twitter et Facebook vous aideront à créer une communauté engagée qui réagit à vos publications. Brandwatch, un outil de social listening a d’ailleurs ajouter Reddit aux réseaux sociaux sur lesquels effectuer de la veille, preuve que la diversification des sources vous aide à faire la meilleure analyse possible.

#3 Être réactif

Communiquez aux bonnes personnes. Pour exploiter au mieux votre social data, soyez réactifs c’est-à-dire soyez au fait de l’actualité des réseaux sociaux. Il s’agit par exemple de voir quels sont les hashtags tendances pour être bien référencé et que vos clients interagissent avec votre contenu par exemple ou bien pour mieux récupérer les mentions pertinentes.

#4 Relier la data à des objectifs quantifiés et partagés au sein de l’entreprise 

La social data ne fait pas exception : fixez-vous des objectifs quantifiés et partagés au sein de l’entreprise afin de créer de la valeur. Utilisez-la data collectée pour répondre à des problématiques que vous rencontrez. Envisagez-la data non pas comme une fin mais comme un moyen pour mieux comprendre vos clients, votre marché, les tendances, etc… La social data va vous aider à mieux comprendre ce que l’on dit de votre marque et de vos produits sur les médias sociaux. Ainsi, vous pourrez plus facilement vous adapter pour atteindre vos objectifs.

#5 S’assurer de la véracité globale de la social data

Récupérer des mentions c’est bien, qu’elles soient de qualité c’est mieux. Paramétrez vos équations de recherche précisément afin de récupérer toutes les mentions relatives à votre marque et rien que les mentions relatives à votre marque. En effet, réfléchissez à toutes les étapes relatives à votre parcours client pour récupérer tout ce qui est dit sur votre marque. Essayez d’être le plus exhaustif possible. Quelles sont les questions relatives à vos services que vos clients peuvent se poser ? Avez-vous inclus des mots clés pertinents pour récolter ces informations ? Des équations précises vont également vous aider à supprimer le bruit, c’est-à-dire les mentions parasites qui ne vous concernent pas directement.

#6 Définir le mode de partage de l’info

A qui communiquez-vous vos informations ? Sont-elles bien partagées en interne ? Vos rapports sont-ils partagées aux bonnes personnes ? En effet, pour créer de la valeur, il est primordial que vous fassiez bien circuler les conclusions de vos rapports de veille afin d’avoir la meilleure gestion de votre présence sur les réseaux sociaux possible. Partagez les rapports et leurs conclusions avec vos collaborateurs qui pourront prendre décisions marketing stratégiques. Choisissez les plateformes de partage les plus utilisées par vos collaborateurs.

Vous avez désormais les clés pour mieux exploiter votre social data. Comme il s’agit d’une tâche parfois hardue, pourquoi ne pas demander à des spécialistes du social listening d’apporter leur expertise ? Ils pourront vous épauler à la fois sur les outils de veille sociale et sur le monde des médias sociaux pour vous épauler ?

Sharing is caring!