La profession de journaliste est la troisième la plus visée par la cyberviolence

Netino by Webhelp a réalisé une étude avec Dentsu Consulting et Respect Zone qui fait l’état des lieux de la haine en ligne.

On découvre que la profession de journaliste est la troisième la plus visée, derrière les politiques et les personnalités publiques. Les émetteurs de messages haineux sont en majorité des hommes.

Etude partagée par de nombreux médias français dont Europe 1 : voir ici

 

Partagez l'article
"La profession de journaliste est la troisième la plus visée par la cyberviolence"

Inscrivez-vous à notre newsletter pour rester informé de nos futurs événements et derniers articles.

Please enter your name.
Please enter a valid email address.
Something went wrong. Please check your entries and try again.