Jérémie Mani a accordé une interview à RTL suite à la menace d’Unilever de réduire ses investissements Facebook Ads

Coutumier des interventions dans les médias, Jérémie Mani a accordé une interview à RTL.

SJ : On s’interroge aussi sur les ratés de Facebook qui a essuyé pas mal de critiques pour des diffusions de fausses informations. Unilever, deuxième plus gros annonceur de pubs au monde, menace même de se retirer si Facebook ne fait pas le ménage dans ses contenus et ça pourrait changer la donne. C’est ce qu’explique Jérémie Mani, directeur de Netino, spécialiste des réseaux sociaux.

JM : C’est quelque chose qu’il faut prendre au sérieux, et c’est une première parce que c’est souvent les politiques qui jusqu’à présent brocarder Facebook, Google, Snapchat ou Twitter sur le manque présumé d’investissements pour lutter contre ces contenus haineux. Pour l’instant c’est une annonce, il va falloir vérifier si elle donne lieu à des conséquences réelles et sérieuses. Il faudrait néanmoins que Unilever réussisse à fédérer autour de cette grande entreprise tout un tas d’autres entreprises.

On pense à P&G qui dépense plus d’argent en publicité dans le monde et donc l’ensemble de ces grandes sociétés là cumulées effectivement commencerait à toucher sensiblement le résultat financier et on sait que c’est là où le bât blesse pour eux. Dès qu’on touche au portefeuille ça devient plus sensible. On peut supposer effectivement que ce lobbying des grandes marques s’il se faisait, s’il était confirmé, infléchirait de façon significative la politique des grands réseaux sociaux par rapport à ce contenu haineux.

Partagez l'article
"Jérémie Mani a accordé une interview à RTL suite à la menace d’Unilever de réduire ses investissements Facebook Ads"

Inscrivez-vous à notre newsletter pour rester informé de nos futurs événements et derniers articles.

Please enter your name.
Please enter a valid email address.
Something went wrong. Please check your entries and try again.