Le Journalisme en 2019, par les journalistes

Joshua Benton directeur du Nieman Journalism Lab s’est lancé dans une playlist des prédictions du journalisme en 2019 par les principaux journalistes à travers le monde.

On vous résume tout ça :

Pour Jeff Chin, Directeur Analytics chez Vox Media « il faut se recentrer sur le long terme », il ne s’agit plus seulement d’attirer le lecteur avec des contenus de type « Breaking News » il faut aussi apprendre à le fidéliser. Pour cela il faut repenser les KPIs actuellement utilisés : prendre du recul sur les live KPIs qui capturent une part non négligeable de notre attention et de notre temps pour se pencher sur des metrics sur le long terme.

Dheerja Kaur, head of product chez theSkimm nous explique que « la plupart des utilisateurs ont perdu confiance dans les systèmes de breaking news et les alertes breaking news », les médias ont intérêt à se « recentrer sur les problèmes fondamentaux qu’ils résolvent pour leurs lecteurs. »

Mandy Jenkins, John S. Knight Journalism Fellow à Stanford, prédit que « les créateurs de fake news, les bots, trolls et les escrocs vont petit à petit prendre la place du gestionnaire de communauté, aujourd’hui vacante. » Cette place doit revenir aux médias, quitter les plateformes sociales n’est pas une solutions pour ces derniers.

Francesco Zaffarano, ancien éditeur à La Repubblica, voit 2019 comme l’année où « les médias commenceront à faire face aux problèmes des plateformes, cela passera par la création de communautés et un regain de confiance envers les médias. »

Zainab Khan, audience strategy editor au New York Times prédit que les « lecteurs vont décider de s’écarter d’une consommation passive de l’information pour devenir des consommateurs actifs et dévoués à l’information. » Cela passera par un retour vers une lecture directe sur les sites des médias et un retrait progressif des plateformes.

Nisha Chittal, engagement editor pour Vox, rappelle qu’en 2019 les éditeurs devront « repenser leur homepage » pour maximiser leur temps de connexion et développer la fidélité, la confiance et la croissance de leur audience.

Sarah Marshall, head of audience growth chez Vogue International, ajoute qu’il faut en particulier se concentrer sur la version mobile de la homepage où les utilisateurs « passent 40% plus de temps actif que sur ordinateur ». Par ailleurs aux US, 2019 sera l’année où l’on passera plus de temps sur son téléphone que devant sa télévision.

Pour Mandy Velez, social media editor chez The Daily Beast, 2019 sera l’année de la fusion entre les équipes audience et social. Les réseaux sociaux seront l’audience de 2019 et ne doivent pas être vus uniquement comme un moyen de relayer l’informations mais comme un espace avec son propre contenu.

Steve Grove, directeur du Google News Lab, explique qu’en 2019 « nous verrons enfin l’impact des efforts qu’ont fait les géants de la tech pour le développement de la presse sur les plateformes »

Ben Werdmuller de Unlock Protocol pense que cette année les médias « devraient plutôt créer l’internet dont ils ont besoin plutôt que de copier les plateformes ou d’y rester aliénés ».  Les médias doivent prendre conscience du pouvoir en leur possession pour repenser internet.

Vous pouvez retrouver l’ensemble des prédictions et points de vue sur le site de Nieman Lab : www.niemanlab.org 

Jérémie Mani, président de Netino by Webhelp, Social Media & Digital Content