Netino dans l’Humanité: « Foire aux fachos sur Facebook »

L’Humanité consacre un article aux « trolls ». Jérémie Mani donne son avis d’expert sur la gestion de ces internautes qui agissent dorénavant à découvert. L’extrait est disponible ci-dessous, ou sur leur site web (article payant) : Foire aux fachos sur Facebook

Ces «trolls», dans le jargon du Web, sont des agitateurs qui montent au créneau dès qu’ils repèrent un sujet propice à polémique. Et n’hésitent plus à opérer à visage découvert. Deux clics sur Facebook, et on arrive sur leurs profils. Des membres du Groupe union défense (GUD), ou du mini-mouvement « Hollande-démission ». Des catholiques intégristes, des partisans de Dieudonné, un rockeur nationaliste et d’autres encore. Beaucoup d’entre eux, bien sûr, plébiscitent les pages Facebook du Front national ou de la Manif pour tous. Les « trolls » d’extrême droite, cela existe depuis les débuts d’Internet. « Mais le phénomène a changé après la Manif pour tous », estime Jérémie Mani, président de Netino, entreprise qui gère la modération des sites du Monde, du Nouvel Obs, du Point ou encore d’Orange. « Le mouvement contre le mariage homosexuel a débloqué deux réflexes, explique-t-il. D’abord, ces personnes ont pris l’habitude de dégainer très rapidement sur les réseaux sociaux. Ensuite, la notion d’anonymat est tombée, certains ne se gênent pour proférer des commentaires racistes et homophobes avec leur vrai compte. » Le volume des propos d’extrême droite a certes augmenté, mais seulement proportionnellement au nombre général de commentaires.

liberation-foire-fachos-facebook

Partagez l'article
"Netino dans l’Humanité: « Foire aux fachos sur Facebook »"

Inscrivez-vous à notre newsletter pour rester informé de nos futurs événements et derniers articles.

Please enter your name.
Please enter a valid email address.
Something went wrong. Please check your entries and try again.