Pourquoi les Réseaux Sociaux d’entreprises peuvent représenter un avantage pour votre communication interne ?

Sharing is caring!

Connaissez-vous Workplace, Slack ou encore Yammer, l’outil d’Office 365 ? Ces réseaux sociaux sont de nouvelles plateformes permettant aux salariés d’échanger entre eux, au sein de leur entreprise sur des thématiques liées à leur emploi. Ils ne sont accessibles que par les salariés sur invitation d’un collègue et quelquefois avec l’obligation d’utiliser une adresse mail précise.

De grandes entreprises ont adopté ces nouveaux modes de communication interne. Club Med, par exemple, propose à ses salariés d’échanger par la plateforme Workplace créée par Facebook, et qui en est une copie (presque) conforme. On y retrouve les groupes, les murs, et la plupart des caractéristiques qui ont fait le succès de Facebook ! D’autres réseaux sociaux sont utilisés par des entreprises de différentes tailles. Certaines Junior-Entreprises utilisent des réseaux tels que Slack tandis que de grands groupes comme PSA préfèrent l’utilisation de Yammer.

Au-delà de réduire le nombre de mails échangés grâce au partage d’informations fluidifié, découvrez les raisons d’opter pour ce type de plateforme mais également les risques qu’elles peuvent présenter :

 

Quels sont les objectifs principaux des RSE ?

Les RSE ont plusieurs objectifs, ils visent à renforcer la cohésion au sein des équipes mais aussi à faciliter les partages de connaissances selon les domaines d’expertises . Le graphique ci-dessous, par exemple, montre que 35% de l’utilisation de ces réseaux est dédié à la gestion de projet.

Cependant, chaque salarié fera un usage différent de la plateforme à laquelle il est connecté. Par exemple, un chargé de communication s’en servira pour partager des évènements internes ou des documents relatifs à l’image de l’entreprise. Alors qu’un directeur des ressources humaines partagera plus facilement du contenu relatif à la santé des collaborateurs ou bien des offres d’emploi.

Quels sont les bénéfices apportés ?

Les réseaux sociaux internes à une entreprise participent à l’amélioration de la productivité, en particulier sur les sujets transversaux puisqu’ils visent à renforcer la collaboration entre les différents services. De plus, l’affranchissement des limites hiérarchiques permet des échanges plus lisses et plus ouverts. En effet le fait de pouvoir partager un problème ou une demande d’aide sur son « mur » permet d’avoir des réponses venant de personnes que le salarié n’aurait pas forcément contacté par un biais habituel tel que le téléphone ou les mails.

Ces plateformes permettent également de rendre le salarié pro-actif puisqu’il devient contributeur de l’image de son entreprise.

Contrairement aux systèmes d’intranet présents dans beaucoup d’entreprise, les réseaux sociaux d’entreprise intensifient le partage et la mise en commun d’informations et de documents.

Quels sont les inconvénients des RSE ?

Pour arriver à une utilisation bénéfique des RSE, il faudrait que tous les salariés utilisent la plateforme et cela n’est pas toujours chose facile. En effet, les plateformes sont généralement imposées aux salariés mais il est rare de leur proposer des formations ou des accompagnements dans la création de leur compte. Ces manques tendent à créer des freins pour les collaborateurs qui finissent par mettre de côté ces méthodes pour utiliser celles qu’ils connaissent déjà.

Les RSE peuvent créer une remise en cause du système de management dans la mesure où celui-ci s’affaibli avec le manque de limite hiérarchique. Même si renforcer la cohésion d’équipe est une chose importante et plus facilement réalisable avec les réseaux sociaux d’entreprise, il ne faut pas mettre de côté les rôles principaux des salariés.

 

En résumé, au-delà des inconvénients qu’ils peuvent générer, les réseaux sociaux d’entreprise prônent le regroupement de l’information et le partage entre les collaborateurs. Cela conduit à une amélioration de la communication interne ainsi qu’à celle des relations entre les différents services.

Cependant, construire une communauté autour de son entreprise n’est pas une tâche toujours simple. Les médias sociaux sont un outil en constante évolution et demandent beaucoup d’attention : en particulier, comme sur les réseaux sociaux B2C, un community manager est indispensable pour animer la communauté et inciter les collaborateurs à échanger.

Sharing is caring!