Content Marketing : adoptez le « less is more »

Votre entreprise est présente sur les réseaux sociaux, vous avez quelque chose à dire, un produit à vendre, et vous voulez que le monde entier le sache. Abondance de publications, course au “like”, sponsorisations à foison et chasse aux abonnés sont autant de pièges dans lesquelles vous êtes susceptibles de tomber dans l’espoir de faire grandir votre business. Et si la clé d’une bonne communication se trouvait dans la sélectivité ?

Qualité vs Quantité

La quête de visibilité des entreprises dans cet océan de marques et de publications que sont les réseaux sociaux poussent bon nombre d’entre elles à publier tous les jours, trois ou quatre fois par jour. Pourtant il s’agit là d’une erreur commune : en publiant trop souvent, vous noyez vos abonnés sous les informations et brouillez votre message.
D’une part, toutes ces interpellations font apparaître votre marque comme trop demandeuse dans un univers où les internautes se trouvent d’ores et déjà sur-sollicités. Combien d’annonces croisez-vous à la minute lorsque vous scrollez sur Facebook ? Combien attirent vraiment votre attention ? D’autre part, les algorithmes n’apprécieront pas non plus votre démarche : non seulement vos publications du jour apparaîtront dans le désordre sur le fil d’actualité de vos abonnés mais certaines d’entre elles risquent de tout simplement passer à la trappe et ne jamais atteindre leur cible.
La solution ? Réduisez la voilure ! Publiez avec parcimonie du contenu de qualité et réfléchi de bout en bout. Chacun de vos posts doit avoir un message clair, un objectif précis, une plus-value. Le visuel doit être soigné et le contenu diversifié et engageant. Pour la plupart des entreprises, le bon compromis se situe à une publication par jour. Réduire la quantité vous permet d’augmenter le temps passé sur les publications restantes et augmenter leur qualité. L’abonné se sent interpellé par du contenu qui mérite son temps et son attention.


Le mythe du “like”

Depuis plusieurs années, Facebook punit le “like-bating”, le fait de demander trop explicitement à vos abonnés de liker ou commenter votre post. Aujourd’hui, plusieurs plateformes songent à la possibilité de masquer ou de changer l’affichage des likes. Preuve en est que ce chiffre ne doit pas être la priorité de votre stratégie de communication.
Le “like” perd l’hégémonie des réseaux sociaux. Par exemple, depuis les récentes mises à jour de son algorithme, Instagram valorise le contenu partagé en stories ou en message privé plutôt que ceux likés et commentés : votre publication peut avoir 100 likes mais vous ne serez pas plus visible qu’une publication partagée 100 fois. Et c’est une bonne nouvelle ! En travaillant votre contenu dans une perspective de partage, de dialogue entre vous et vos abonnés mais aussi entre abonnés, votre message sera diffusé encore plus efficacement.
Vous avez l’impression que vos publications sont des flops ? Ne soyez pas trop durs avec vous-mêmes. Sachez que le taux d’engagement moyen sur Facebook est de 1% de sa portée organique : tout engagement supérieur à ce taux est une réussite !

Une communauté à votre image

La dernière chose que vous souhaitez est de compter des milliers d’abonnés sur votre page mais un engagement au ras des pâquerettes. Pour cela, il est important de ne jamais confondre “nombre d’abonnés” et “communauté”. Car la puissance de votre page se trouve dans la qualité et le dynamisme du dialogue avec les internautes.
2021 sonne le glas du dialogue B2B sur les RS. En tant qu’entreprise, ce que vous voulez toucher ce n’est pas vraiment une autre entreprise : c’est le décisionnaire derrière la marque. Se faire remarquer par ceux-ci passe par un dialogue fondamentalement B2C. Votre objectif ? Les faire tomber amoureux de votre marque par un dialogue authentique.

Bien sûr, le sponsoring demeure une pratique incontournable des réseaux sociaux lors de campagnes d’envergure. Là encore, viser large est une erreur : délimiter votre cible le plus précisément possible vous assurera d’attirer exactement les clients auxquels vous souhaitez vous adresser, ceux qui sont susceptibles de devenir des membres actifs de votre communauté. Trouvez des prospects, pas de simples abonnés ; allez chercher les personnes intéressées par votre entreprise, votre produit, votre service, vos valeurs. Un client fidèle sur les réseaux sociaux vaut 1000 abonnés achetés.


Présent partout, visible nulle part

Dès qu’une nouvelle plateforme émerge, le réflexe des entreprises est de se jeter à corps perdu dans ce nouveau canal de communication. Cela demande des moyens et de l’énergie pour des résultats parfois décevants, et ce pour deux raisons principales : votre contenu n’est pas adapté au public présent sur la plateforme et nécessite d’être adapté aux codes du réseau social en question, ou votre produit n’y trouve tout simplement pas sa cible. Et ce n’est pas grave !
Osez choisir les réseaux que vous investissez selon votre clientèle et vos objectifs et faire l’impasse sur ceux qui ne vous correspondent pas. Si le public de TikTok n’est pas le vôtre, que l’application ne correspond pas à votre image ou vos valeurs, alors ne vous forcez pas à vous y installer. Votre temps est précieux, votre voix également : utilisez les deux à bon escient.

Partagez l'article
"Content Marketing : adoptez le « less is more »"