Ils sont anonymes ET influenceurs : qui sont les Vtubers ?

Le monde de l’influence sur Internet est un domaine en constante évolution et qui ne cesse d’innover. Depuis plusieurs années, un phénomène voit le jour et prend de plus en plus de place sur YouTube et Twitch notamment : les VTUBERS.


• Les Vtubers, quésaco?

Il faut d’abord savoir que les fans d’IA ne datent pas d’hier. Par exemple en 2017, Haruki, fut la première chanteuse totalement informatisée (c’est-à-dire qu’elle n’apparaît que sous forme d’hologramme et que ses musiques sont toutes générées par un ordinateur) qui rencontra un réel succès international. Après ce succès fulgurant, des créateurs de contenu ont décidé, en vidéo YouTube ou sur Twitch, d’incarner ces fameux avatars fictifs et donc de devenir des Vtubers.

Ce phénomène s’est d’abord développé en Asie, facilité entre autres par la culture des animés dans ces pays. Puis, cette mode s’est démocratisée mondialement. Aujourd’hui en France par exemple, un tiktokeur du nom de « Arvi » comptant près de 2 millions de followers, est un acteur majeur de ce monde des V-influenceurs.


• Vtubers et marques, une histoire d’amour évidente

Les réseaux sociaux sont un canal de communication à double tranchant. En effet on peut très vite devenir connu sur internet mais également subir un bad-buzz qui peut faire disparaître un influenceur très rapidement. Ces « bad-buzz » sont souvent liés à la vie privée du créateur et non pas sur le contenu qu’il propose. Or, les « Vtubers » font disparaître leur personnalité en tant qu’être humain. Il est donc quasi impossible de connaître la vie privée de ces personnes. Cette neutralité intéresse les marques qui peuvent se concentrer sur le contenu de ces créateurs digitaux.

La plus-value de ce type d’influenceur est donc qu’il est très dur voire impossible de créer un Bad buzz sur ces derniers autrement que sur leur contenu (qui est plus contrôlable par la marque que la vie privée). Les marques utilisent aussi ces Vtubers pour promouvoir leur contenu, gros exemple avec Netflix qui a pour ambassadeur de sa section anime, N-Ko, une V-tubeuse IA.


• La V-influence, un succès bien réel ou un oasis illusoire ?

Actuellement, on peut voir notamment sur Twitch, des « V-tubers » devenir très influents et dépassant même pour certains le million d’abonnés sur la plateforme comme Ironmouse. L’avantage du réseau Twitch est qu’il est initialement très basé sur les jeux vidéos, même si cela tend à changer. Cet ADN geek permet aux V-influenceurs de s’imposer sur la plateforme en proposant du contenu similaire aux streamers dis « classiques ». Tout en apportant cet aspect personnage fictif en parfait adéquation avec la communauté majoritaire de la plateforme.

En août 2020, selon Courrier international, 7 des 10 créateurs de contenus, sur YouTube, ayant reçu le plus de Super-Chat étaient des V-tubers. Cette statistique montre bien que les V-tubers ont une communauté qui en plus d’être importante est extrêmement réactive et généreuse.

Les V-tubers restent malgré tout un moyen de communication assez niche. Ce dernier touche une partie bien précise de la communauté d’internet, certes importante, mais qui possède des demandes bien précises. Une société japonaise nommée Hololive a réuni près de 50 créateurs dit V-tubers (certains dépassant largement le million d’abonnés). C’est devenu une véritable agence d’influence, une véritable industrie avec près de 50 millions de fan tout V-tubers confondus. On observe également que des créateurs de contenus plus « traditionnels » et importants comme Pokimane ( une des plus grosses streameuse Américaine )  et Pewdipie ( l’un des premiers youtubeur mondiaux ) se mettent à ce phénomène.


Le futur des Vtubers, utopie ou dystopie ?

Les V-tubers sont une tendance actuelle mais qui gardera toujours un public souche. Il est donc peu probable de voir ce phénomène s’éteindre ou s’essouffler. L’inverse est même plus envisageable avec le réel développement du metaverse entre autres.

Sur internet tout est lié, et les Vtubers n’ont pas manqué le coche des NFT. Kizuna AI l’une des V-tubeuse les plus populaires au monde a lancé sa collection de NFT, qui à leur lancement valaient près de 0,3 etherums, sois 1200 $ environ unité. Un business juteux qui lie deux grosses tendances actuelles.

Les V-tubers deviennent de plus en plus importants dans le monde de l’influence et ne sont pas à négliger ou sous-estimer. Ces phénomènes intriguent et font parler sur la toile. Le temps nous dira si les V-tubers deviendront une formalité dans le monde des influenceurs ou pas.

Partagez l'article
"Ils sont anonymes ET influenceurs : qui sont les Vtubers ?"